Sciences
Questions de Société
Environnement
Alimentation
Santé
Développement personnel
Sciences Parallèles
Animaux
Art de vivre
Témoignages
Association Montagne Verte
Dossiers
Ecoutez des extraits
Revue de Presse
 



 
DE L’OR NOIR… À L’OR BLANC...
Août 2010


Je me souviens de mes premières interviews radio… il y a 15 ans déjà… où il était question d’alimentation bio, du régime végétarien, des incidences de la production de viande sur l’environnement et notamment sur l’eau. J’avais même invité - et j’en suis fière - l’association de défense des animaux de ferme ! Si vous saviez comment les poules, vaches, cochons sont traités… je ne suis pas certaine que vous continueriez à en consommer. Bon, ce n’est pas le sujet du jour ! Donc certains riaient de ces sujets ! Bien leur a fait ! Depuis, le bio a fait son chemin...  jusqu’à devenir une mode ! Quel business ! Une mode dont on ne tient compte que si elle va dans le sens des intérêts… financiers, ne nous trompons pas ! Intérêt bien vite oublié si - à l’inverse - elle met en danger certaines sources de revenus...
Certains domaines échappent -en effet - mystérieusement à cette mode écolo. La prise de conscience a des limites…
Quel est donc ce domaine - parmi d’autres - épargné par les basses questions environnementales ? Une piste… justement… c’est le cas de le dire ! Les sports d’hiver !
Bon, d’accord, on est en août et la neige n’est peut-être pas votre principale préoccupation !
Mais peut-être avez-vous été au ski cet hiver ? Peut-être avez-vous eu la chance d’y trouver de la neige ? Savez-vous que la neige sur laquelle vous skiez n’est pas forcement naturelle et qu’en terme environnemental de sérieuses questions se posent ? (voir encart ci-contre)
Intriguée par les canons à neige et la neige artificielle - rebaptisée neige de culture en 2004 (pour faire plus « nature ») - je me suis rendue à Grenoble pour rencontrer Carmen de Jong. Carmen est spécialiste de l’eau et de la montagne.
La neige artificielle a été conçue pour compenser ponctuellement une insuffisance d’enneigement. Aujourd’hui, c’est un équipement dont les stations ne peuvent  plus se passer et les tour-operators exigent le plan d’enneigement avant de prendre des engagements. Mais savez-vous d’où vient l’eau ? Cette eau provient des rivières et torrents, des barrages d’altitude ou lacs artificiels, ou encore du réseau d’eau potable. Cette eau est parfois pompée dans une autre vallée et les transferts d’eau sont souvent très compliqués : l’eau est véhiculée jusqu’à une retenue collinaire et parcours parfois plus de 20 km et 1000 m de dénivelé ! 
Je vous laisse imaginer le coût et les dépenses d’énergie pour nourrir les canons à neige ! Certaines communes sont endettées pour 15 ans ! Les questions environnementales sont nombreuses : assèchement des torrents, danger pour la biodiversité, répercussions sur le cycle de l’eau, la faune et la flore, érosion de la montagne, sécurité des barrages d’altitude, réduction des pâturages de bonne qualité, fonte décalée, etc.
La question de l’eau est primordiale : les touristes consomment beaucoup d’eau potable - pour eux… et pour ce trésor blanc.  Que reste-t-il pour les agriculteurs, pour le bétail… et pour les habitants ? Carmen m’informe même que des maires doivent choisir entre l’eau pour le ski… ou pour leurs administrés. Etonnée, je fais une rapide recherche internet. Je trouve en
effet des noms de communes où le dilemme se pose. C’était en février. Aujourd'hui, pour faire le bulletin et vous transmettre des données précises, je refais la même recherche. Je n’ai rien trouvé ! Aucun village ! Le problème n’est même pas évoqué. Surprise, je contacte Carmen. Elle me donne l’exemple des Menuires qui, en décembre 2009, a du transporter de l’eau potable en camion à la station. Elle m’informe aussi du courrier qu’elle a reçu fin juillet du président de l’université où elle travaillait. Elle est « débarquée » de tous ses projets européens. Pour elle, cela signifie la fin de sa carrière scientifique*.
Qu’est devenu notre pays où seuls les lobbies font la loi ? De quel droit fait-on taire de la sorte les gens ? Comment réfléchir et construire ensemble s’il n’y a plus débat ?!
Pour économiser la précieuse eau, chaque citoyen se doit de préférer les douches aux bains… pour sauver la planète !Mais voilà que, sans rien nous dire de ce gaspillage, on remplit l’équivalent de 40 millions de baignoires pour produire la neige artificielle des 330 stations de ski française. Et en plus, cette eau est évaporée pour 1/3 !
Vive le progrès ! Certains rêvent de faire la pluie et le beau temps, d’autres ont trouvé le filon de l’or blanc !

*Vous trouverez sur le site www.lavoiximpertinente.com dans la rubrique « dossier » sa réponse au Président de l’Université.

Interview audio disponible ici !


 


Votre panier :
15 CD
+ 16 fichier(s)


 

Accueil  |  Qui Sommes-Nous ?  |  Tarifs  |  Partenaires  |  Contact
Copyright © 2008 |  Conditions Générales de Ventes