Sciences
Questions de Société
Environnement
Alimentation
Santé
Développement personnel
Sciences Parallèles
Animaux
Art de vivre
Témoignages
Association Montagne Verte
Dossiers
Ecoutez des extraits
Revue de Presse
 



 
Que l'année vous soit douce
Janvier 2009


Le Nouvel Observateur a titré le 8 mai 2008 : « Les bovins ruminent 30% de nos céréales. Frères humains, devenez végétariens ! Il suffirait de renoncer à la viande pour soulager la pénurie de grains tout en préservant l'environnement et notre santé. »
Cette info que vous avez peut-être reçue - et qui circule abondamment sur le net - a mis 8 mois pour arriver dans ma boîte (je l’ai reçue par 3 réseaux différents) ! Elle circule aujourd’hui comme une nouveauté.
Le 23 oct. 2001, j’avais reçu à la radio, divers intervenants pour parler des végétariens, « raisons et sentiments », notamment André Méry, auteur d’un ouvrage très complet sur les questions économiques et environnementales liées à la consommation de viande.
L’information n’est pas nouvelle. Pourquoi suscite-t-elle plus d’attention aujourd'hui ?
Faut-il y voir l’espoir d’un changement et d’une évolution de nos comportements ?
Pourquoi les prises de conscience sont-elles si difficiles ?
Dans le petit texte qui présente l’association, je tenais à faire figurer une mention : « […] il y a beaucoup de connaissances qui pourraient nous être utiles auxquelles nous n’avons pas accès pour diverses raisons : pas le temps d’aborder des sujets aussi complexes… ou intellectuellement déstabilisants pour les grands médias, trop dérangeants car remettant en cause le système, poids des lobbies, manque d’ouverture d’esprit de notre part sur des sujets qui nous touchent de près. […]» Je crois, en effet, que toutes les informations qui pourraient nous aider à évoluer dans un sens plus humain et respectueux de notre environnement existent. Que faut-il pour que nous y soyons sensibles ?
Une tempête, peut-être ? Celle de ce 24 janvier a plongé les Pyrénées-Orientales dans l’obscurité. J’ai vraiment réalisé notre vulnérabilité : fée électricité en congé signifie froid assuré (pas de chauffage), ventre affamé (pas de cuisson), absence d’eau au robinet. Plus de téléphone, encore moins d’internet et de portable. Coupé du monde en quelques minutes. Comment peut-on passer aussi vite d’une situation de confort à une situation de crise ? L’expérience n’a duré que 24h.
Je repense alors à Régis Glaise qui, dans l’interview de ce début de mois, évoque notre évolution et les changements qui ne manqueront pas de se produire. Peut-être nous faut-il de tels bouleversements pour développer un peu d’humilité ? Réaliser que la Terre ne craint rien. Le seul qui ait à craindre ici, c’est l’Homme.
Si 2009 est l’année du changement alors qu’il nous soit doux :
Que les évolutions se fassent gentiment, que chacun ait le courage de mettre en pratique ce qui lui semble juste et que les Valeurs reprennent leur place dans nos sociétés.

Je vous souhaite d’aller au bout de vos rêves. Une très heureuse année à chacun.
Corinne.


 


Votre panier :
15 CD
+ 14 fichier(s)


 

Accueil  |  Qui Sommes-Nous ?  |  Tarifs  |  Partenaires  |  Contact
Copyright © 2008 |  Conditions Générales de Ventes